Biographie

Né en 1958, Hervé Bailly-Basin a suivi des études d’arts plastiques et de philosophie. Il vit et travaille en France. Amorcée au cours des années 80, sa démarche a d’abord porté sur une mise en question des contraintes d’irréversibilité de la pratique picturale, au moyen des techniques alors émergentes de l’infographie. Cette virtualisation de la peinture a conduit à une série de «collages fusionnels» d’images captées et de motifs produits ex nihilo, dont les états transitoires susciteront, à partir de 1994, la réalisation d’oeuvres séquentielles (Façons de naître, Dans les plis de la nuit, Suite hypnotronique…). Dès lors, la nécessité d’affecter un répondant sonore aux mutations de l’image amène Hervé Bailly-Basin à collaborer avec des compositeurs de musique électroacoustique et instrumentale. La relation image-son est d’abord traitée sur le mode de l’interactivité «technologiquement assistée» avec Philippe Moënne-Loccoz, puis dans le registre des correspondances synesthésiques avec la réalisation, de 1997 à 2002, de «contrepoints visuels» à trois compositions de Tristan Murail. Ces dernières années, Hervé Bailly-Basin s’est surtout consacré à des installations ou sculptures audio-vidéo. Après une contribution visuelle au Gilgamesh de Gérard Zinstag, la collaboration entre Hervé Bailly-Basin et Tristan Murail a également repris avec la «création croisée» de Liber fulguralis (l’art d’interpréter la foudre), en 2008, et Near Death Experience d’après l’Île des morts d’Arnold Böcklin en 2017.

 

découvrir

 

concerts associés :

Nymphaea Alba : Haendel, Saariaho