Le Requiem de Fauré est l’un des chefs d’œuvre du répertoire sacré. Difficile d’imaginer que le compositeur français venait de perdre ses deux parents lorsqu’il créa la première version de l’ouvrage en 1888. Une seconde version s’ensuivit en 1893, avec l’ajout de l’Offertoire et du Libera Me pour orchestre de chambre. Mais l’esprit reste le même : organiste à l’église de la Madeleine, Fauré souhaitait s’éloigner de la pompe tragique d’un Berlioz. Dans son Requiem, la mort apparaît « comme une délivrance heureuse, une aspiration au bonheur d’au-delà, plutôt que comme un passage douloureux ». Une même chaleur s’empare du chœur comme de l’orchestre.

AUTOUR DES CONCERTS
• Projet conduit durant trois ans dans le cadre du Plan choral, alliant formations et représentation, et croisant pratique amateur et professionnelle.
En partenariat avec la Fédération musicale de Savoie, le Centre d’art vocal Spirito et l’Orchestre des Pays de Savoie.

 

••• Avec le soutien de la Maison de la Musique Contemporaine