Durée : 1h10 avec entracte

La profondeur et la sensualité du tango sont irrésistibles. Née dans les faubourgs de Buenos Aires, la danse argentine enflamme les bals populaires au début du vingtième siècle. à partir des années 50, le tango connaît une évolution fulgurante. Astor Piazzolla, la vedette du « tango nuevo », écrit pour la salle de concert des œuvres aussi inoubliables que Libertango ou Aconcagua. Le programme de l’orchestre dirigé par Nicolas Chalvin nous propose un authentique bal tango, des chansons pionnières de Carlos Gardel, à l’Âge d’or jusqu’aux grands maîtres d’aujourd’hui, comme le bandonéoniste belge Manu Comté, fabuleux héritier d’une tradition d’exception, qui interprétera au bandonéon ce concert.