Durée : 1h10 avec entracte

De nos jours, le croisement de regards n’est guère synonyme que de curiosité, voire de confrontation passagère à l’occasion d’une rencontre. La possibilité de se rencontrer il y a quelques siècles était évidemment plus attendue entre créateurs exerçant dans des pays bien éloignés. Le croisement est alors davantage celui des arts que celui des regards. Ici s’entremêlent Mozart, Haydn, mais aussi la dernière création mondiale de Tristan Murail, en résidence à l’Orchestre des pays de Savoie.

Avec le soutien de Musique Nouvelle en Liberté.