Durée : 1h10 avec entracte

Edoardo Torbianelli est l’une des figures centrales de la génération des jeunes claviéristes romantiques. Il joue ici, un piano Pleyel 1842,l’instrument même dont se servit Chopin lors de la création du concerto en fa mineur au programme de cette soirée. Dernière révélation lyrique des victoires de la musique, Eva Zaïcik se joint à lui pour un cycle de mélodies originales. à la richesse reconquise, moins formatée, des sonorités romantiques, ces artistes ajoutent un sens retrouvé, en l’occurrence, l’influence oubliée du bel canto sur l’oeuvre de Frédéric Chopin, dont l’Orchestre des Pays de Savoie propose ici quelques joyaux.
En partenariat avec la Fondation Royaumont