A la une : rencontre avec la compositrice Besty Jolas

Vidéo vendredi 10 novembre 2017

Well Met Suite, note d’intention

La compositrice française Betsy Jolas revient sur la création de sa pièce Well Met Suite et son arrangement pour orchestre à cordes en 2016. Elle y explique sa genèse et son inspiration issue des répétitions et pauses des musiciens d’orchestre.

© Simon Barral-Baron

Betsy Jolas, son parcours

Betsy JOLAS est née à Paris en 1926. Elle est la fille de la traductrice Maria Jolas et d’Eugène Jolas, poète et journaliste, fondateur et éditeur de la revue littéraire « transition » ( où fut publié notamment, sous le titre « work in progress », « Finnegans Wake » de James Joyce ).
Elle s’établit en 1940 aux États-Unis où elle est I’élève de Paul Boepple (harmonie et contrepoint), Carl Weinrich (orgue) et Hélène Schnabel (piano) avant d’obtenir le diplôme de Bennington College.

Pendant cette période, elle participe activement, comme pianiste, choriste on organiste, aux concerts des « Dessoff Choirs ». Betsy Jolas revient à Paris en 1946 pour terminer ses études avec Darius Milhaud, Simone Plé-Caussade et Olivier Messiaen au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Lauréate du Concours International de Direction d’orchestre de Besançon (1953), elle a reçu de nombreux prix dont celui de la Fondation Copley de Chicago (1954), de l’O.R.T.F. (1961), de I’American Academy of Arts (1973), de la Fondation Koussevitsky (1974), le Grand Prix National de la Musique (1974), le Grand Prix de la Ville de Paris (1981) et le grand Prix de la SACEM (1982). Betsy Jolas a été nommée en 1983 membre de I’Académie américaine, des Arts et Lettres.

En 1985, elle a été élevée au grade de Commandeur des Arts et des Lettres. En 1992, elle a reçu le Prix International Maurice Ravel et a été désignée « Personnalité de l’année » pour la France. En 1994, elle a reçu le Prix SACEM de la meilleure création de l’année pour son œuvre « Frauenleben ». Elle a été élue Membre de I’Académie Américaine des Arts et Sciences en 1995. En 1997, elle est nommée Chevalier de la Légion d’honneur. De 1971 A 1974, Betsy Jolas a remplacé Olivier Messiaen à sa classe du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, où elle a été nommée professeur d’analyse en 1975 et professeur de composition en 1978.

Elle a enseigné également dans les universités américaines de Yale, Harvard, Berkeley, USC, San Diego, etc., ainsi qu’à Mills College (chaire Darius Milhaud). Ses œuvres, pour les formations les plus diverses, ont été créées notamment au Domaine Musical, aux Festivals de Tanglewood, de Hollande et de Royan et sont jouées aujourd’hui dans le monde entier par des artistes de premier plan tels que Elisabeth Chojnacka, Kent Nagano, William Christie, Claude Helffer, Kim Kashkashian… et par des groupes de réputation internationale tels que « The Boston Symphony Chamber Players », la « London Sinfonietta », la « Lincoln Center Chamber Music Society », le « Concord Quartet », les « Percussions de Strasbourg », le Domaine Musical, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre Philharmonia, etc. Douze d’entre elles ont fait l’objet d’enregistrements discographiques chez EMI, Adès, Erato, Barclay, CRI, couronnés par plusieurs grands prix du disque.

www.betsyjolas.com