Pianiste précoce, Marie-Ange Nguci quitte son Albanie d’origine pour s’installer en France, où elle est admise à l’âge de 13 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Trois ans plus tard, elle y obtient son Master de piano avec la mention Très Bien à l’unanimité, lui permettant de poursuivre ses études en Diplôme d’Artiste interprète, Master d’Analyse musicale et Musicologie, et Master de Pédagogie. Après avoir remporté son premier concours international (Premier Prix, Lagny-sur-Marne, France, 2011), Marie-Ange Nguci reçu de nombreuses autres distinctions, dont le Premier prix du MacKenzie Awards International Piano Competition 2015 à New York et le Prix Charles Oulmont pour la Musique, ou le Grand Prix du Jury de la Société des Arts de Genève 2018. Elle est également lauréate de la Yamaha Music Foundation, la Fondation Meyer, l’International Academy of Music in the Principalty of Liechtenstein, l’ADAMI et la Fondation L’Or du Rhin, ainsi que du projet « L’Europe du Piano ». Son répertoire est très vaste, et s’étend des baroques, classiques et romantiques, jusqu’aux contemporains – particulièrement attentive à la musique de notre temps, Marie-Ange Nguci a travaillé auprès de compositeurs tels que Thierry Escaich, Bruno Mantovani, Graciane Finzi, Pascal Zavaro ou Karol Beffa pour préparer l’interprétation de leurs œuvres. Sans cesse curieuse aussi bien musicalement qu’intellectuellement, Marie-Ange Nguci est par ailleurs titulaire du Certificat d’Aptitude de Professeur et d’un Prix d’Ondes Martenot, décernés par le CNSMDP, et pratique également orgue et violoncelle. Une année passée à la renommée Universität für Musik und Darstellende Kunst de Vienne lui permet de s’initier à l’art de la direction d’orchestre.